Formation subventionnée par l'Etat

Formation Comment devenir traducteur ?

Formation Comment devenir traducteur ?

Développez vos compétences. Zéro euro à payer. Grâce à nos formations payées par l’Etat

Réussir sa carrière de traducteur

La traduction est une gymnastique pour l’esprit, et un traducteur se doit d’être aussi précis et rigoureux que possible pour respecter l’esprit original d’un texte. Un simple mot mal traduit et c’est tout le sens d’un message qui peut s’effondrer ! Le traducteur doit faire preuve de créativité et d’imagination pour arriver à retranscrire des jeux de mots ou bien des termes qui n’ont pas d’équivalent dans une autre langue. S’il peut s’aider de logiciels de traduction assistée par ordinateur (TAO) pour faciliter son travail, le traducteur n’est pas encore concurrencé par la machine et il doit toujours repasser derrière ces outils pour redonner à un texte toute sa cohérence et sa subtilité.

Bien entendu, un traducteur doit avant tout miser sur ses compétences linguistiques pour se faire une place dans ce milieu. La maîtrise de deux langues étrangères est recommandée. Si l’anglais, l’espagnol ou le mandarin sont des langues dont la maîtrise peut ouvrir un certain nombre d’opportunités professionnelles, il peut également s’avérer intéressant d’apprendre des langues plus rares (mais néanmoins recherchées) afin de profiter d’une plus faible concurrence. Un traducteur ou une traductrice devra de toute évidence avoir une parfaite connaissance de sa langue maternelle puisque c’est majoritairement dans cette langue qu’il sera en charge de retranscrire tout l’esprit d’un texte, sans jamais le dénaturer.

Trouvez une formation linguistique

Études et formation

Une formation linguistique est bien entendu la voie idéale pour pouvoir occuper un poste de traducteur. Parmi les différents cursus universitaires, la licence LEA (Langues Etrangères Appliquées) est le parcours à privilégier. Il peut être intéressant de poursuivre par un Master afin de peaufiner ses compétences linguistiques. Certains étudiants font le choix d’intégrer une autre filière en parallèle afin de se spécialiser dans un domaine spécifique. Il est évidemment recommandé d’étudier, de travailler ou de séjourner à l’étranger pendant une certaine période afin de mieux s’imprégner de la langue étudiée et progresser plus rapidement.

Hormis la Licence ou le Master Langues Étrangères Appliquées, les aspirants traducteurs peuvent se tourner vers des écoles spécialisées. Ces cursus vous permettront de décrocher un Master Recherche ou encore un Doctorat en traductologie. Parmi les écoles de traduction les plus réputées on peut citer :

  • L’ESIT (École Supérieure d’Interprètes et de Traducteurs)
  • L’ESTRIT (École Supérieure de Traductions et Relations Internationales à Lyon)
  • L’ISIT (Institut Supérieur d’Interprétation et de Traduction)

Plus que les diplômes et la formation suivie, c’est avant tout vos compétences linguistiques et votre capacité à retranscrire un texte de façon la plus fidèle qui soit qui vous permettront d’occuper un emploi de traducteur, que cela soit en tant que freelance ou en tant que salarié dans une entreprise.

Accompagnement personnalisé


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.