Formation subventionnée par l'Etat

Formation Comment devenir psychanalyste

Formation Comment devenir psychanalyste

Développez vos compétences. Zéro euro à payer. Grâce à nos formations payées par l’Etat

Quelles sont les qualités requises pour devenir psychanalyste ?

Pour devenir psychanalyste, la première qualité essentielle est un sens de l’écoute bien développé. En effet, tout au long des séances de psychanalyse, parfois sur plusieurs années, il faut savoir écouter attentivement et se concentrer sur l’histoire de chacun de ses patients. Par ailleurs, durant ces sessions d’écoute, il faut également savoir intervenir avec parcimonie et parfois savoir se taire, afin de laisser le patient parler et effectuer sa réflexion et son travail psychanalytique par lui-même. Un bon psychanalyste instaure de la confiance dans la relation avec son patient, tout en sachant établir des règles, et les maintenir tout au long du processus analytique. En effet, une certaine distance est nécessaire afin de préserver une bonne relation entre patient et soignant.

Au-delà des ces qualités relationnelles, discrétion et bienveillance sont des mots d’ordre : en effet, comme tout médecin ou professionnel de santé, le psychanalyste est tenu à la confidentialité concernant les échanges dans son cabinet. D’autre part, ce thérapeute doit pouvoir faire preuve d’une forte maturité émotionnelle, c’est pour cela qu’il doit lui-même avoir effectué une analyse durant plusieurs années avant de pouvoir exercer en tant qu’analyste.

En outre, la curiosité intellectuelle est un véritable pré-requis. Il s’agit de s’intéresser à la philosophie, aux sciences humaines, mais aussi à la littérature et l’histoire par exemple, afin de pouvoir comprendre et s’adapter à tous profils de patients. De même, il est nécessaire de se former quasiment en continu. Enfin, la plupart des psychanalystes exercent dans un cabinet privé en libéral : ainsi, ils doivent avoir un minimum de connaissances en gestion d’entreprise.

Quelles études pour devenir psychanalyste ?

À ce jour, la législation française n’exige pas de diplôme spécifique pour exercer en tant que psychanalyste. Cependant, c’est légèrement différent dans la pratique : il faut en effet être nécessairement formé en tant que psychologue ou psychiatre pour exercer. Par ailleurs, les patients trouvent souvent leur analyste par le bouche à oreille ou en consultant des associations de psychanalystes, comme la Société Psychanalytique de Paris ou l’Association Psychanalytique Internationale, liée au courant freudien. À noter qu’il existe plusieurs écoles de pensées psychanalytique : lacanien, adlérien, jungien…

En résumé, les psychanalystes effectuent d’abord un premier cursus d’études en psychologie ou psychiatrie. Les chemins de formation sont variés : 5 ans pour un Master en psychanalyse ou un Master en psychologie clinique; ou 10 ans d’études en médecine pour les psychiatres. Pour ce dernier choix, les étudiants suivent une formation universitaire : tout d’abord une LAS (Licence avec option Accès Santé) ou un PASS (Parcours Accès Santé Spécifique), puis le parcours commun d’internat en médecine. Au terme de la 6ème année d’étude, l’étudiant peut passer les ECN (Épreuves Classantes Nationales) afin d’obtenir sa spécialité, en fonction de son classement. Si son classement lui permet d’opter pour la spécialité psychiatrie, il pourra ensuite poursuivre ses études durant 4 ou 5 ans et décrocher un DES (Diplôme d’Études Spécialisées) en psychiatrie. En outre, il devra passer sa thèse pour obtenir le DE (Diplôme d’État) en psychiatrie et enfin pouvoir exercer en tant que psychiatre.

Par ailleurs, la Société Psychanalytique de Paris propose une formation sur 8 ans, combinant à la fois une formation pratique et une formation théorique.

Quelle formation continue pour devenir psychanalyste ?

Les Masters en psychiatrie et en psychologie clinique sont tous deux souvent disponibles à la formation continue par les universités de médecine.

D’autre part, comme pour tous les praticiens de santé, il est nécessaire de se former tout au long de sa vie professionnelle, afin de comprendre l’évolution des pratiques, des techniques thérapeutiques mais aussi de la société. Ainsi de nombreuses universités proposent des DU (Diplômes Universitaires) en formation continue autour de sujets spécifiques : addictions, cyberpsychologie, protection de l’enfance, violences de genre, psychopathologie et psychotraumatisme, approche psychanalytique familiale, etc.

De multiples instituts privés, de courant freudien ou non, proposent également des modules d’approfondissement et de perfectionnement de la pratique thérapeutique et psychanalytique, mais aussi des initiations à la psychanalyse à destination des non-professionnels, pour les plus curieux ! Les instituts privés sont souvent en lien avec une fédération de psychanalystes, et proposent des certifications spécifiques. En effet, certaines certifications requièrent une analyse didactique par d’autres psychanalystes, une supervision ou encore d’adhérer à une carte déontologique afin de pouvoir recevoir des patients au nom de la fédération.

Quelle évolution pour un psychanalyste ?

Les psychanalystes ont des parcours différents, mais ce sont souvent des profils qui ont déjà évolué d’un autre métier vers la psychanalyse. Les évolutions possibles après la pratique de la psychanalyse sont souvent des spécialisations pour exercer auprès de publics nouveaux ou bien ont pour but de diversifier sa pratique par le biais de nouvelles techniques de travail.

Ainsi, la formation continue peut également permettre au psychanalyste d’évoluer, en se formant à travailler avec des publics spécifiques (personnes handicapées, enfants ou survivants du terrorisme par exemple). De plus, la formation continue peut aussi permettre l’apprentissage de nouvelles techniques professionnelles comme l’hypnose, la PNL, la psycho-généalogie ou l’art-thérapie.

Quel est le salaire d’un psychanalyste ?

À l’instar des professions du médical et du social, les salaires des psychanalystes varient selon le mode de pratique : en tant que salarié ou en libéral, ou une combinaison des deux. Selon l’UNASA, en 2019, le salaire moyen des psychanalystes était de 2172€ bruts par mois, avant charges et impôts. Les charges sont bien évidemment à prendre en compte dans le calcul de la rémunération pour l’exercice en libéral, même s’il permet de fixer librement le tarif de ses séances.

Accompagnement personnalisé


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.