Formation subventionnée par l'Etat

Formation Comment devenir ophtalmologue

Formation Comment devenir ophtalmologue

Développez vos compétences. Zéro euro à payer. Grâce à nos formations payées par l’Etat

Quelles sont les qualités requises pour devenir ophtalmologue ?

En tant que professionnel de santé, l’ophtalmologue doit avant tout maîtriser de nombreux savoirs et savoir-faire d’ordre technique, médical, scientifique ainsi que des aptitudes spécifiques, qui incombent notamment aux métiers de santé. En effet, qualités relationnelles, patience et pédagogie paraissent indispensables dans la mesure où le médecin ophtalmologiste accueille, prend en charge, conseille et soigne une patientèle diversifiée de tout âge. Dans ce sens, ces qualités complétées par un sens des responsabilités prononcé sont nécessaires pour qu’une relation de confiance s’instaure entre le patient et le spécialiste en ophtalmologie mais également pour que les consultations et interventions médicales soient de qualité et efficientes. Étant donné la minutie qu’exige le métier d’ophtalmologue, il est capital que le futur professionnel se montre habile de ses mains et s’exerce pour maintenir une dextérité importante, notamment lors d’actes chirurgicaux.  

Par ailleurs, la rigueur est de mise qu’il s’agisse des connaissances à acquérir ou des procédures de soins et actes médicaux à maîtriser. Ainsi, outre les connaissances médicales de base, l’ophtalmologue intègre tout au long de son parcours – d’études puis professionnel – une grande quantité de savoirs sur la structure et le fonctionnement de l’œil, sur les troubles et pathologies oculaires, sur les différents examens à réaliser en vue de dépister et soigner ces derniers ou encore sur les techniques chirurgicales.  

Quelles études pour devenir ophtalmologue ?

Pour devenir ophtalmologue, il est nécessaire d’emprunter un cursus en études de médecine. Ainsi, après l’obtention du bac – bac scientifique de préférence -, l’étudiant souhaitant s’orienter vers un métier en ophtalmologie devra réaliser et valider sa première année d’études prénommée PASS – Parcours d’Accès Spécifique Santé – (en remplacement de la PACES) ou LAS. Le futur oculiste pourra alors effectuer son cursus pendant six années post-bac en vue de recevoir son diplôme d’État de docteur en médecine. Il acquerra toutes les connaissances et compétences de base nécessaires pour accéder à l’étape suivante.  

Plus précisément, les études de médecine se composent de plusieurs cycles. Le premier cycle de formation permet de valider le DFGSM – Diplôme de Formation Générale en Sciences Médicales et le second permet d’obtenir le DFASM – Diplôme de Formation Approfondie en Sciences Médicales. La dernière étape du parcours du futur ophtalmologue consiste à préparer le D.E.S. (Diplôme d’Études Spécialisées) d’ophtalmologie, dont l’accès répond selon son classement aux ECN – Épreuves Classantes Nationales. Ces dernières font l’objet d’une réforme et sont amenées à disparaître d’ici quelques années. 

La dernière étape permettant la spécialisation du médecin implique de suivre trois phases d’apprentissage, la phase socle, la phase d’approfondissement et la phase de consolidation. Ce cycle de formation amènera l’interne à intégrer les enseignements théoriques de base et spécifiques, mais également à développer ses compétences à travers les différents stages à réaliser tout au long de son parcours.  

Quelle formation continue pour devenir ophtalmologue ?

Celles et ceux qui souhaitent au cours de leur carrière devenir ophtalmologue alors que leur parcours est d’un tout autre domaine, il sera nécessaire de passer les étapes de la formation initiale telle que susmentionnée. Cela étant, il est possible de s’orienter vers des formations certifiantes vous menant aux métiers de l’optique via la formation continue (BTS Opticien lunetier, BEP Optique Lunetterie, etc.) et la VAE. Notez toutefois que dans ce cas, vous ne pourrez exercer en tant que médecin ophtalmologue.  

Pour les professionnels de la santé titulaires d’un DE de docteur en médecine, il est également possible de recourir au dispositif de la formation continue pour acquérir certaines compétences inhérentes à l’ophtalmologie. Au même titre que les professionnels de santé, du paramédical et bien d’autres professions, les ophtalmologistes sont tenus de se former tout au long de leur parcours professionnel. Cela permet non seulement de garantir un service et une prestation de qualité auprès des patients, mais également de se tenir informé des avancées médicales et scientifiques, de maintenir et mettre à jour ses connaissances et acquis techniques. De plus, les spécialistes en ophtalmologie peuvent se spécialiser ou faire le choix de se former à une compétence spécifique, notamment en validant des formations certifiantes telles que le DU Urgences en ophtalmologie ou encore le DU Microchirurgie ophtalmologique. Les différentes formations proposées par les écoles et facultés de santé s’échelonnent sur une durée variable allant d’une journée à 70 heures d’enseignements théoriques et pratiques.

Quelle est la différence entre un ophtalmologue et un ophtalmologiste ?

Ophtalmologiste est une autre appellation pour nommer le métier d’ophtalmologue. Ce dernier peut également être appelé oculiste. Le terme ophtalmologie vient du grec ancien ophtalmos, œil et logie, étude ; il s’agit donc de s’occuper de l’anatomie, de la pathologie ainsi que de la thérapeutique de l’œil. 

Quelle évolution pour un ophtalmologue ?

Un ophtalmologue peut au cours de sa carrière endosser plusieurs statuts. En effet, après avoir exercé en tant que salarié au sein d’un service hospitalier, il peut faire le choix de créer son propre cabinet afin d’œuvrer en tant que libéral ou encore de concilier les deux statuts. Il lui faudra dans ce cas mobiliser ou acquérir des compétences relatives à la gestion et à l’organisation d’un cabinet, mais aussi s’atteler au développement de sa patientèle. Il est également envisageable de viser un emploi avec davantage de responsabilités tel que chef de service au sein d’un pôle ophtalmologie. Le professionnel de santé spécialisé dans ce secteur peut par ailleurs s’orienter vers une carrière d’enseignant ou œuvrer dans la recherche. 

Quel est le salaire d’un ophtalmologue ?

Bien que la rémunération de l’ophtalmologue dépende de nombreux critères, cette dernière reste relativement élevée dès le début de carrière. Selon le lieu géographique, le statut du professionnel en ophtalmologie (libéral ou salarié de la fonction publique hospitalière), l’ampleur de sa patientèle, le professionnel de santé peut espérer recevoir un salaire mensuel net entre 3 500€ et 4 000€, en tant que débutant. Après quelques années d’expérience professionnelle et selon les actes qu’il réalise, l’ophtalmologue peut gagner jusqu’à 9 000€ par mois.  

Avec quels métiers l’ophtalmologue est amené à travailler ?

L’ophtalmologue collabore avec de nombreux professionnels de la santé permettant de prendre en charge le patient de manière globale. Ainsi, il peut être en lien avec le médecin traitant – coordinateur des soins et du parcours santé des patients -, mais aussi avec certains spécialistes lorsqu’une maladie ou pathologie spécifique est détectée (cancer, diabète, etc.). L’ophtalmologiste est également en lien avec ses pairs, l’équipe médicale s’il exécute des actes chirurgicaux, voire d’autres médecins ou professionnels soignants, notamment s’il a un emploi au sein d’un service hospitalier.  

Accompagnement personnalisé


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.