Formation subventionnée par l'Etat

Formation Comment devenir oenologue ?

Formation Comment devenir oenologue ?

Développez vos compétences. Zéro euro à payer. Grâce à nos formations payées par l’Etat

Quelles sont les qualités requises pour devenir oenologue ?

Tout d’abord, la fonction d’oenologue requiert un excellent sens du contact : ce professionnel est amené à rencontrer de nombreuses personnes gravitant autour du monde du vin : fournisseurs, négociants, sommeliers, cavistes, et autres producteurs de vin sont autant de corps de métiers avec qui il devra entretenir de bonnes relations. Loin d’être un métier solitaire, la profession d’oenologue implique donc d’avoir l’esprit d’équipe et d’aimer les échanges professionnels et informels.

Le métier d’œnologue regroupe des compétences scientifiques et techniques appliquées à la production et fabrication du vin (vendage, broyage, fermentation, clarification, vieillissement et mise en bouteille). Il possède des connaissances pointues dans les domaines de la biochimie, de l’analyse chimique et microbiologique de la vigne. Outre son excellente connaissance du vin, l’oneologue doit aussi avoir le palais fin et un très bon odorat afin de pouvoir parfaitement ressentir les arômes et les saveurs lors des dégustations.

Études et formation

Pour devenir œnologue, il est indispensable de décrocher le diplôme national d’œnologie (DNO), correspondant à un niveau bac+5. Des formations à ce diplôme sont proposées, notamment dans les régions viticoles :

– La Faculté d’Œnologie de l’Université Victor Segalen de Bordeaux 2

– Le centre de formation et de recherche en Œnologie de l’Université de Montpellier 1

– Le centre de formation en Œnologie de l’Agro-Montpellier

– Centre de formation et de recherche en Œnologie de l’Université de Reims

– Centre de Viticulture-Œnologie de Midi-Pyrénées

– L’Université de Bourgogne – Institut Jules Guyot

Cette formation se fait habituellement en 2 ans après une licence de biologie, d’agronomie ou de chimie, mais aussi par exemple après un BUT génie biologique. Les cours d’œnologie développent en effet des connaissances scientifiques orientées la biologie de la vigne, les techniques de la viticulture mais aussi les analyses chimiques et microbiologiques. À cela s’ajoute également le développement de compétences dans le domaine du marketing, du commerce, de la gestion et de la gastronomie.

D’autres formations de niveau bac+2 vous permettront également de travailler dans le domaine du vin et de vous retrouver à la tête d’une exploitation viticole. C’est le cas du BTSA viticulture-oenologie qui pourra s’effectuer en alternance (en contrat de professionnalisation ou d’apprentissage) histoire de vous faire première expérience professionnelle vitivinicole et d’améliorer ainsi vos opportunités d’embauche à l’issue de la formation.

Quelle formation continue pour se reconvertir en tant qu’oenologue ?

Toutes les formations diplômantes conduisant au métier d’onelogue peuvent également se suivre par le voie de la formation continue. Les adultes en reconversion sont nombreux à opter pour ces cursus en vue de devenir oenologue ou d’exercer des métiers tournant autour du vin ou de l’agriculture (ex : ingénieur agronome). Quel que soit votre projet professionnel, vous pouvez également suivre de multiples cours d’onenologie pour renforcer vos connaissances dans le domaine du vin et spiritueux.

Quelle évolution pour un oenologue ?

Plusieurs opportunités professionnelles pourront être saisies par un oenologue souhaitant découvrir de nouveaux horizons sans jamais quitter son domaine de prédilection. Avec quelque années d’expérience et au moyen d’une formation complémentaire, un oenologue pourra entre autres, endosser la fonction de directeur technique de cave mais aussi décider de s’installer à son compte, de se spécialiser dans l’oenotorusime ou de se retrouver à la tête d’une coopérative ou d’une exploitation agricole.

Quel est le salaire d’un oenologue ?

La rémunération moyenne d’un oenologue débutant se situe autour de 2000 euros brut mensuel tandis que les oenologues les plus expérimentés peuvent percevoir un salaire compris entre 3000 et 4000€, voire davantage pour les plus renommés. A noter que le montant de la rémunération dépend en partie des régions viticoles (grands crus) où l’oeonologue exerce.

Accompagnement personnalisé


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.