Formation subventionnée par l'Etat

Formation Comment devenir nutritionniste

Formation Comment devenir nutritionniste

Développez vos compétences. Zéro euro à payer. Grâce à nos formations payées par l’Etat

Quelles études pour devenir nutritionniste ?

La voie pour pouvoir exercer le métier de nutritionniste est unique et implique de suivre six années d’études en faculté de médecine. En effet, le nutritionniste est un médecin diplômé, spécialisé dans le domaine de la nutrition. Ainsi, il devra obtenir un bac – filière scientifique conseillée mais pas obligatoire – puis être reçu au sein de l’une des UFR – Unité de Formation et de Recherche – de médecine existant sur le territoire français (concours PACES ou validation PASS ou L.AS). L’étudiant devra valider au cours de son cursus de formation un premier diplôme intitulé DFGSM – Diplôme de Formation Générale en Sciences Médicales, puis un second nommé DFASM – Diplôme de Formation Approfondie en Sciences Médicales. À ce stade, le futur médecin doit entamer trois années d’études supplémentaires pour obtenir son diplôme d’État de docteur en médecine, complétées par un cycle de spécialisation sanctionnant un diplôme d’études spécialisées « Endocrinologie-Diabète et Nutrition ». Cela peut se faire via un internat spécialisé en endocrinologie-diabétologie-nutrition en vue d’obtenir un diplôme de praticien spécialiste ou bien en s’inscrivant dans un parcours de recherche (doctorat en nutrition).

Les formations proposées permettent d’intégrer les enseignements théoriques, de mettre en pratique les apprentissages grâce aux stages dont les lieux sont réglementés (service endocrinologue, hépato-gastro-entérologie, etc.) et d’acquérir toutes les connaissances et savoir-faire nécessaires à l’exercice du métier de nutritionniste.

Quelle formation continue pour devenir nutritionniste ?

Il existe une seule voie pour devenir nutritionniste et cela implique nécessairement des études de médecine. Les dispositifs de formation continue ne peuvent donc s’appliquer (contrat de professionnalisation, validation des acquis de l’expérience, etc.). Cela étant, pour les personnes en reconversion professionnelle ou à la recherche d’un emploi, il est possible de s’orienter vers des métiers relatifs à l’alimentation et à l’accompagnement des usagers en intervenant au titre de la rééducation alimentaire, du régime alimentaire, etc., tels que diététicien, coach sportif et nutrition ou encore conseiller en nutrition. Ainsi, des formations permettent de se former sur quelques mois voire deux années (DUT, BTS diététique, certification internationale de coach en nutrition, etc.) afin d’obtenir les compétences nécessaires à cette activité sans pour autant exercer en tant que nutritionniste. Ces formations peuvent bénéficier du financement CPF, de la Région ou encore de pôle emploi selon la situation.

Par ailleurs, certaines professions du médical, dont les médecins généralistes, et du paramédical peuvent améliorer la prise en charge globale des patients et usagers en réalisant des formations universitaires telles que le DU ou DIU Nutrition de la personne âgée / Nutrition – Obésité – vieillissement / Troubles du comportement alimentaire. Pour les médecins nutritionnistes comme pour les métiers de la santé, la formation continue est une obligation permettant non seulement la mise à jour des connaissances médicales et des pratiques professionnelles, mais également la possibilité de se spécialiser.

Quelle est la différence entre un nutritionniste et un diététicien ?

Comme nous l’avons évoqué, un diététicien n’est pas un nutritionniste et pour cause, ce dernier a reçu obligatoirement une formation médicale (DE de docteur en médecine + DES EDN) pour pouvoir exercer en tant que tel.

Le diététicien quant à lui s’est formé via un BTS Diététique ou DUT Génie Biologique – option diététique – et intervient donc dans le champ de l’alimentation pour accompagner l’usager dans le changement de ses habitudes alimentaires, le suivi d’un régime alimentaire à travers des actions d’accompagnement, de conseil et de prévention.

Se former au métier de diététicien

Quelle évolution pour un nutritionniste ?

Le nutritionniste a plusieurs options d’évolution dans sa carrière professionnelle. Il peut ouvrir son propre cabinet pour exercer en tant que libéral et ainsi développer sa patientèle comme il peut exercer une partie de son activité au sein d’un service hospitalier et maintenir le suivi des patients hospitalisés en dehors, en tant qu’indépendant.

Aussi, il peut convoiter un emploi dans l’enseignement ou dans la recherche au sein d’un hôpital universitaire, de même qu’il peut candidater pour un emploi salarié au sein d’entreprises pharmaceutiques ou alimentaires, dans le but de leur apporter conseil et expertise médicale et nutritionnelle.

Quel est le salaire d’un nutritionniste ?

Le salaire des nutritionnistes fluctue selon de nombreux critères tels que le statut (salariés dans le privé, dans la fonction publique hospitalière, indépendant), le lieu d’activité ou encore l’ancienneté. En moyenne, le salaire mensuel d’un nutritionniste au début de sa carrière pourra s’élever à 1 900€ – 2 000€. Évoluant rapidement, ce salaire peut augmenter jusqu’à plus de 5 000€ après de nombreuses années d’expérience.

Avec quels métiers le nutritionniste est amené à travailler ?

Étant donné la pluralité de structures au sein desquelles le nutritionniste peut exercer, ce dernier est amené à collaborer avec de nombreux professionnels. Dans le but de prendre en charge la santé du patient dans sa globalité, il fera le lien avec les professionnels de santé tels que le cardiologue, le néphrologue ou encore le médecin traitant. Au sein des associations (sportives, humanitaires), des industries alimentaires, pharmaceutiques ou relatives à l’éducation nutritionnelle, il pourra collaborer avec tout type de professionnels issus de métiers divers et variés.  À l’hôpital, il sera en lien avec l’équipe soignante, mais aussi avec le diététicien ainsi que le service restauration pour élaborer des menus adaptés aux pathologies et besoins des patients hospitalisés.

Accompagnement personnalisé


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.