Formation subventionnée par l'Etat

Formation Comment devenir ergothérapeute ?

Formation Comment devenir ergothérapeute ?

Développez vos compétences. Zéro euro à payer. Grâce à nos formations payées par l’Etat

Les missions principales de l’ergothérapeute sont d’intervenir auprès des patients afin de préserver l’autonomie et l’indépendance de ces derniers dans leur environnement quotidien et social. Pour ce faire, l’ergothérapeute propose des solutions d’aménagement (lieu de vie, véhicule, espace de travail) et surtout des activités gestuelles et manuelles permettant l’éducation ou la rééducation/réadaptation des patients à des gestes de la vie quotidienne (se déplacer, se nourrir, se vêtir, faire sa toilette). L’ergothérapeute travaille au contact de personnes de tout âge (de l’enfant à la personne âgée), quelle que soit la nature du handicap (moteur, psychomoteur, temporaire ou permanent, etc.).

Dans un premier temps, l’ergothérapeute évalue les capacités de son patient ainsi que son degré d’autonomie au quotidien. Une fois le bilan établit, il conçoit le projet ergothérapeutique (gestes à pratiquer, aménagements à effectuer) qu’il va mettre en œuvre. Ce projet individuel s’inscrit dans un contexte d’éducation, de rééducation, de réadaptation, de réinsertion ou de réhabilitation psycho-sociale. L’ergothérapeute peut aussi être amené à concevoir une orthèse afin de pallier une fonction motrice déficitaire.

L’ergothérapeute est généralement salarié d’une structure de santé (hôpital, clinique, établissement spécialisé). Il peut aussi travailler comme indépendant. Dans tous les cas, il travaille au contact d’autres professionnels de santé (médecins, psychomotriciens, aide-soignants, infirmiers, psychologues, …).

Les qualités requises pour devenir ergothérapeute

Dans l’exercice de sa fonction, l’ergothérapeute doit faire preuve de très bonnes capacités d’adaptation pour faire face à la grande diversité des cas. Doté d’un excellent sens de l’observation, il doit être à l’écoute de son patient, et comprendre au mieux ses besoins et ses difficultés. Comme tous les professionnels de santé, le sens des relations humaines, l’empathie, le tact et la patience sont les maîtres mots. L’ergothérapeute doit créer une relation de confiance avec son patient, savoir le rassurer et le motiver.

Études et formation

En France, pour devenir ergothérapeute, il faut impérativement détenir le diplôme d’État d’ergothérapeute (niveau Bac +3). Ce diplôme se prépare en 3 ans dans l’un des 23 instituts de formation en ergothérapie (IFE) de France. La formation comprend un enseignement théorique (anatomie, physiologie, neurologie, traumatologie, pathologies, psychologie, …) et des périodes de stages en milieu médical.

Pour intégrer l’un de ces instituts, il faut avoir le Bac et réussir un concours d’entrée, ou faire valoir une PACES (1re année commune aux études de santé).

Les concours d’entrée ne sont pas nationaux et diffèrent d’un institut à l’autre. Néanmoins, ils sont toujours constitués de trois épreuves :

– Tests psychotechniques.

– Résumé de texte.

– Épreuve de biologie et physique.

De nombreux centres de formation proposent des préparations de quelques centaines d’heures au concours d’entrée. Au programme : biologie, chimie, français, mathématiques

Accompagnement personnalisé


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.