Formation subventionnée par l'Etat

Formation Comment devenir diplomate

Formation Comment devenir diplomate

Développez vos compétences. Zéro euro à payer. Grâce à nos formations payées par l’Etat

Développement et renforcement des relations internationales, découverte et compréhension des différentes cultures et civilisations étrangères, coopération entre les pays, carrière professionnelle à l’étranger sont autant d’éléments suscitant la vocation de diplomate. Rapprochez les mondes, décoder des réalités complexes et agir pour représenter et défendre l’État français, acter ses positions, négocier en vue de trouver un consensus aux projets internationaux sont quelques exemples des missions qui incombent aux diplomates, représentants officiels de l’État français à l’étranger. 

Quel est le rôle d’un diplomate ?

La diplomatie couvre un large panel de métiers parmi lesquels conseiller de coopération, diplomate d’échange, chargé des affaires consulaires et de chancellerie, ambassadeur ou encore chargé du protocole. Chacun va donc remplir un rôle spécifique et répondre à des missions bien précises selon le poste qu’il occupe, évolutif au fil de sa carrière. Cela étant, le diplomate s’attelle globalement à représenter et à défendre les intérêts de l’État français au sein même de son territoire, mais également au sein des pays étrangers – en ambassade ou en consulat. Au-delà de gérer la sécurité et l’administration relative aux ressortissants français au sein du pays d’accueil, le diplomate agit dans le but de mettre en œuvre la politique portée par le gouvernement à l’étranger, de trouver des consensus favorisant l’accord et la coopération entre les différents États ainsi que de développer et consolider les relations internationales. Les professionnels des métiers de la diplomatie s’appliquent par ailleurs à s’informer sur les événements et la conjoncture du pays au sein duquel ils exercent ou depuis l’administration centrale – qu’il s’agisse du secteur politique, social, culturel ou encore économique, à traiter et analyser ces informations puis d’en faire part au ministère des Affaires étrangères ainsi qu’aux services compétents.   

Quelles sont les qualités requises pour devenir diplomate ?

Les métiers de la diplomatie requièrent de nombreuses compétences, mais également des qualités spécifiques. En effet, il apparaît tout d’abord fondamental d’être doté de compétences relationnelles ainsi qu’assurer la maîtrise de l’anglais, voire de plusieurs langues étrangères, mais également d’être ouvert sur le monde, les autres nations ainsi que leurs cultures. Il est également nécessaire de faire preuve de discrétion tout en mettant en avant des compétences relatives à la communication, à la négociation, à la promotion des valeurs défendues par son gouvernement. Aussi, au-delà du sens du contact, le diplomate doit pouvoir travailler en équipe puisqu’il se réunit de manière assidue avec ses pairs, mais également avec des partenaires politiques, culturels, citoyens, etc., et ce, à différents titres.  

Avoir une bonne culture générale, apprécier se tenir quotidiennement à jour des informations au sein de son pays et de la conjoncture internationale, être curieux des différentes cultures et civilisations, avoir un attrait pour la politique-étrangère sont en outre quelques préalables pour devenir diplomate. Dans ce sens, la carrière de diplomate suggère le goût pour le voyage et l’aptitude à être mobile puisqu’au fil du parcours, le professionnel de la diplomatie est amené à changer régulièrement de fonction et donc à occuper un poste à l’étranger au sein d’un consulat ou encore d’une ambassade en alternance. Le diplomate mettra au service de ses missions – pour le compte du ministère des Affaires étrangères – des compétences de négociation, de communication, de rédaction, d’observation, de synthèse et d’analyse ; développées au cours de sa formation initiale interne et affinées tout au long de sa carrière. 

Quelles études pour devenir diplomate ?

Pour devenir diplomate, il est nécessaire de passer un concours d’entrée au ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, situé au Quai d’Orsay à Paris, puis de recevoir une formation spécifique au cours de laquelle vous allez développer les différentes compétences principales vous permettant par la suite d’exercer en tant que diplomate. Après avoir effectué des études de niveau bac+3 – à minima – au sein d’un institut d’études politiques ou obtenu une licence ou un master porté sur les carrières internationales, le développement international ou encore le droit, il est envisageable de passer le concours de secrétaire des Affaires étrangères dans le cadre général ou dans le cadre d’Orient. Les étudiants de l’ENA pourront quant à eux passer le concours de conseiller des Affaires étrangères. Pour vous préparer aux épreuves, vous pouvez intégrer auparavant une année de formation préparatoire au concours de la catégorie A, proposée par les IEP, mais également par les IPAG – Instituts de Préparation à l’Administration Générale – ou les CPAG (centres) rattachés à certaines universités. Vous pouvez par ailleurs passer par l’INALGO – Institut National des langues et Civilisations Orientales. Les épreuves du concours de la catégorie A sont très variées et s’articuleront autour de votre capacité à composer, de la culture générale, des questions internationales et de droit public, de l’économie et des langues étrangères (épreuve éliminatoire en cas de note inférieure à la moyenne). Si vous passez votre concours dans le cadre d’Orient, il vous faudra démontrer la maîtrise d’une ou plusieurs langues rares, orientales. 

Quelle formation continue pour devenir diplomate ?

Les métiers de la diplomatie sont nombreux et revêtent différents statuts et parcours. Ainsi, pour devenir agent diplomatique, il est nécessaire d’emprunter les voies susmentionnées, mais il est également possible de s’immerger le temps de quelques mois voire de quelques années au sein du ministère des Affaires étrangères. En effet, si vous êtes fonctionnaire de la Fonction publique, enseignant, volontaire international ou encore vacataire, certains postes (contractuels) peuvent vous être proposés selon vos compétences. Vous endosserez alors des fonctions spécifiques telles qu’une mission consulaire à l’étranger, culturelle au sein d’un consulat ou d’une organisation internationale par exemple.  

Il est en outre possible de passer le concours de la catégorie B en vue d’évoluer vers le métier de diplomate en passant par la voie interne. Il vous faudra alors passer les concours pour devenir Secrétaire de chancellerie ou Secrétaire des systèmes d’information et de communication. 

Certains organismes privés proposent des formations, dont certaines diplômantes/certifiantes, en vue de former de futurs diplomates, mais également dans le but d’apporter à celles et ceux en poste de nouvelles connaissances et compétences ciblées selon les besoins. L’Institut diplomatique consulaire, l’institut de formation aux Affaires administratives et consulaires, le centre de formation individuelle et professionnelle ainsi que le centre de formation linguistique proposent également des formations au titre de la formation continue, notamment pour accompagner les diplomates dans leur changement de fonction et leur perfectionnement.  

Quelle évolution pour un diplomate ?

Le métier de diplomate permet d’évoluer en termes de fonction et de poste occupés au cours d’une carrière professionnelle. Après avoir été formé par le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, le diplomate exerce dans un premier temps sur le territoire français, à l’administration centrale. Après quelques années, le diplomate pourra exercer ses fonctions à l’étranger en alternance et s’orientera vers les postes disponibles selon les besoins définis. La fonction d’ambassadeur/ambassadrice est prisée par de nombreux agents diplomatiques et constitue l’une des plus grandes évolutions de carrière envisageable. 

Quel est le salaire d’un diplomate ?

En tant que fonctionnaire de l’État, le diplomate reçoit un salaire, appelé traitement. Ce dernier est défini selon son grade et son échelon. Les diplomates peuvent en supplément percevoir des primes et des indemnités spécifiques, là encore établies selon des critères bien précis tels que la situation familiale ou encore le lieu d’exercice. En début de carrière, le diplomate se verra attribuer un salaire mensuel brut d’environ 2 500€ et pourra atteindre une rémunération s’élevant à plus de 10 000€ après 20 ans de carrière et selon le poste qu’il occupe. 

Avec quels métiers le diplomate est amené à travailler ?

Le diplomate remplit ses missions de manière collective, d’une part en collaborant avec ses pairs de différents pays, avec des agents du corps diplomatique et consulaire, et d’autre part en étant en lien étroit avec ceux du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères dans le but de coordonner et de rendre compte. Les diplomates sont par ailleurs amenés à exercer auprès des professionnels d’organisations internationales, humanitaires et culturelles lorsqu’ils œuvrent à l’étranger. 

Accompagnement personnalisé


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.