Formation subventionnée par l'Etat

Formation Comment devenir commissaire de police

Formation Comment devenir commissaire de police

Développez vos compétences. Zéro euro à payer. Grâce à nos formations payées par l’Etat

Quelles sont les qualités requises pour devenir commissaire de police?

Le métier de commissaire de police exige d’abord d’excellentes qualités humaines et relationnelles. Véritable meneur d’hommes, il doit avoir l’esprit d’équipe et savoir insuffler à la fois dynamisme et rigueur au sein du service de police dont il a la charge. Il doit savoir faire preuve de pédagogie et d’autorité pour faire appliquer ses décisions tout en ayant de bonnes capacités d’adaptation et de la réactivité pour faire face aux nombreux imprévus.

Comme d’autres métiers, celui de commissaire exige aussi une grande disponibilité. En tant que fonctionnaire de la police nationale, le commissaire de police peut être soumis à des astreintes et avoir à travailler la nuit et le week-end. Les situations qu’il rencontre dans l’exercice de ses fonctions peuvent également être éprouvantes physiquement et psychologiquement. Il lui faut donc avoir une bonne condition physique, savoir faire preuve de sang-froid et avoir de bonnes capacités de gestion du stress.

Pour assurer sa mission, il doit aussi s’appuyer sur de solides connaissances juridiques. Il est en effet le garant du bon respect du droit dans le cadre des procédures qu’il supervise. Parallèlement à ces connaissances juridiques et pénales, une bonne culture générale, des compétences de gestion et un bon esprit d’analyse sont requis.

Quelles études pour devenir commissaire de police?

La fonction de commissaire de police fait partie des métiers accessibles sur concours du ministère de l’intérieur. Le concours externe est accessible aux personnes âgées de moins de 35 ans, titulaires d’un diplôme de niveau Master (bac+5), de nationalité française et aptes physiquement. Il est conseillé d’avoir au préalable suivi des études en droit : par exemple, un cursus de droit à l’université ou en IEP, après un bac  avec la spécialité histoire-géographie, géopolitique et sciences politique ou un bac avec la spécialité sciences économiques et sociales. A noter : il est possible de se préparer au concours au sein d’un institut d’études judiciaires (IEJ). L’école nationale supérieure de police (ENSP) propose également une classe préparatoire intégrée, accessible sur critères sociaux et géographiques.

Les épreuves de sélection du concours externe de commissaire de police comprennent une phase d’admissibilité, une phase de pré-admission et une phase d’admission. Les épreuves d’admissibilité sont des épreuves écrites portant sur la culture générale et politique/d’actualité, la résolution d’un cas pratique administratif et une composition sur le droit administratif, le droit pénal, le droit européen, les libertés publiques ou la procédure pénale. La phase de pré-admission comporte des tests d’endurance physique et d’habilité psychomotrice. Les épreuves d’admission comportent des tests écrits, une épreuve de mise en situation individuelle et une épreuve collective, une épreuve de langue étrangère et un entretien avec le jury.

Les candidats admis suivent ensuite des études au sein de l’école nationale supérieure de police (ENSP). Cette formation initiale dure au total 22 mois et se répartit entre études théoriques (10 mois) et stages et enseignements pratiques (12 mois). En tant qu’élève commissaire, l’étudiant apprend durant la première année les connaissances de base que doit maîtriser tout policier et approfondit les techniques policières. La deuxième année, en tant que commissaire stagiaire, est consacrée à l’apprentissage des fondamentaux du métier de commissaire de police. Une fois la formation en école de police terminée, l’élève est titularisé en tant que commissaire et affecté à un poste. A noter : il faut s’engager à exercer son métier 7 ans à compter de la titularisation.

Quelle formation continue pour devenir commissaire de police?

Il n’y a pas à proprement parler de parcours de formation continue permettant de devenir commissaire de police. Les fonctionnaires civils ou militaires et agents de l’Etat ayant un minimum de 4 ans d’expérience professionnelle dans la police nationale ou dans une autre administration ont néanmoins la possibilité de postuler via à un concours interne pour rejoindre le cursus de l’école de police permettant de devenir commissaire. Tous les métiers peuvent postuler, mais il faut être âgé de 44 ans au plus au 1er janvier de l’année du concours.

Comme le concours externe, le concours interne pour devenir commissaire de police comprend une phase d’admissibilité, une phase de pré-admission et une phase d’admission. Les épreuves d’admissibilité reposent une épreuve de culture générale, des épreuves de cas pratiques, et des questionnaires à choix multiples. La pré-admission comprend ensuite deux épreuves d’exercices physiques. Les épreuves d’admission, enfin, reposent sur des tests écrits, sur une épreuve de mise en situation individuelle et sur une mise en situation collective. Les candidats admis rejoignent l’école nationale supérieure de police (ENSP) pour suivre le cursus de formation initiale de 22 mois permettant de devenir commissaire. Des tests de positionnement permettent d’adapter les contenus de la formation en fonction des savoirs acquis au cours des formations et de l’expérience professionnelle antérieures.

A noter : il est aussi possible de devenir commissaire de police en interne par voie d’accès professionnelle (VAP). Cette voie est ouverte aux  fonctionnaires du corps de commandement de la police nationale âgés de moins de 50 ans et possédant au minimum le grade de capitaine et 7 ans d’ancienneté depuis leur titularisation.

Accompagnement personnalisé


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.